Inferno

Je vais vous la faire très brève. Bien conscient qu’elle ne relève pas de « la grande Littérature », je suis néanmoins très friand de la plume de Dan Brown. Je ne peux m’en cacher, il n’y pas mieux comme lecture estivale. Alors quand Ron Howard nous pond une adaptation ratée, cela me fout en rogne.

Le début du film est interminable, entrecoupé de « visions » d’enfer lourdissimes et filmées à l’épaule; gerbe assurée. La musique du film est facilement dans le top 5 des plus bâclées de toute la carrière de Hans Zimmer, entre mélodies sans aucune originalité et musiques faussement angoissantes et/ou rythmées; seul le thème de Da Vinci Code, assez génial il faut le concéder, vient sauver le tout (il est allègrement ré-utilisé).

Tom Hanks est vieux et bedonnant; Sidse Babett Knudsen, que j’adoooooore, est ici salement « américanisée »; Ben Foster, un de mes acteurs préférés, est très limité par son rôle de méchant psychopathe/visionnaire, a fortiori puisqu’il décède dès le début du film; enfin, petite note positive, l’acteur indien Irfan Khan offre au spectateur quelques (trop rares) sourires.

 

Et je me retiens de vous parler du « réalisme », dans un film où l’OMS est plus puissante que le FBI et Interpol réunis: jets, véritable armée, pouvoir de fermer une ville entière…

En bref, un film à éviter.

affiche-inferno



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s