Victoria

Virginie Efira, Vincent Lacoste, bande-annonce speed avec petite musique d’ambiance…vous la voyiez venir la grosse comédie romantique ? Moi oui, et pourtant c’est un mensonge de marketing supplémentaire.

Car en effet ce film va beaucoup plus loin, cherchant (ou parvenant) à offrir d’authentiques moments de tendresse ou d’abattement. Bien loin d’un 20 ans d’écart bis, Justine Triet offre ici ce que l’on appelle communément une « comédie dramatique ».

Dès l’introduction, mariage étrange qui se fond dans le générique d’ouverture, on sent que ce film va être spécial. Et puis finalement pas tant que ça, le personnage d’Efira étant un des plus vus au cinéma ces dernières années: la mère seule, généralement avocate (pénaliste évidemment, ou éventuellement une autre profession libérale), évidemment bien gaulée mais perdue sexuellement pour une raison obscure. Sophie Marceau dans Un bonheur n’arrive jamais seul, en somme.

 

Et puis finalement le film tire son épingle du jeu, avec une belle scène de sexe par-ci et un Vincent Lacoste au top de sa forme par-là. En bonus la bande-originale est exigeante, Melvil Poupaud est amusant et Virginie Efira semble plus belle que jamais.

Enfin une bonne surprise !

325738-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

 



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s