La tortue rouge

Quel dur métier que l’animation; on peut y remporter un Oscar (pour le court-métrage Père et fille, splendide et disponible sur Youtube !) et retomber aussitôt dans l’oubli ou presque, luttant pour trouver des financements. Jusqu’à ce que les petits génies du Studio Ghibli viennent y mettre leur nez. Dix ans d’écriture et de travail plus tard…

La splendeur de la poésie. Rien de superflu: dessins épurés, arrière-plans au fusain fixes ou presque, et même les dialogues (déjà enregistrés en studio) ont été retirés pour ne laisser place qu’à de rares onomatopées. Point besoin de langage, les respirations suffisent.

L’histoire est celle éternelle du mythe de Robinson, une touche de conte des mille et une nuits en plus. Ajoutez-y des bruitages extrêmement immersifs et une bande-originale (un score uniquement) à couper le souffle (achetez-la, vraiment !), et vous avez ni plus ni moins qu’un chef d’oeuvre.

 

Voilà enfin un grand film d’animation pour adultes, comme avaient pu l’être à l’époque Princes et Princesses ou Azur et Asmar, peut-être encore plus dénudé. Des bébés crabes font rire une salle pleine; un regard, pourtant constitué uniquement de deux petits points noirs (un peu à la Hergé), suffisent à la faire pleurer.

Ce film c’est l’anti Valérian, c’est de la poésie à l’état pur. Une petite perle de beauté.

A ne pas rater !

La-tortue-rouge-affiche-critique


One Comment on “La tortue rouge”

  1. […] La tortue rouge était sublime de minimalisme; Kubo réussit un pari encore plus fou en offrant à la fois une aventure, avec des personnages drôles et attachants, et une poésie sans fin. […]

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s