Independence day: Resurgence

Vingt ans après le film culte de Roland Emmerich, l’allemand remet le couvert avec encore plus de destruction et d’effets spéciaux. Pourquoi pas. Et puis il y a Jeff Goldblum aussi….

Il est vrai que ceux-ci sont impressionnants: le vaisseau alien fait désormais un bon quart de la taille de la Terre, certains aliens font 200 mètres de haut, les terriens maîtrisent la technologie alien…et j’en passe. Mais malgré tout ça j’exige un certain niveau de réalisme, ou en tout cas de « non foutage de gueule du spectateur »: ici les incohérences s’enchaînent à un rythme infernal, des pêcheurs qui sont aussi sismologues aux techniciens pilotes de chasse à leurs heures perdues.

Ce film se surpasse également au rayon des clichés, dont le point culminant reste la vision figée du Monde par les américains (la même que dans 2012, et tous les films d’Emmerich au demeurant): l’Asie est peuplée de moines tibétains, l’Afrique de seigneurs de guerre et les russes sont des gros bourrins qui veulent toujours faire la guerre. Et ne parlons pas de l’intelligence artificielle alien qui vient aider les humains…aucune originalité, même pas dans le design complètement pompé sur celui Marvin dans H2G2: Le guide du voyageur galactique.

 

Le casting dans tout ça? Liam Hemsworth (j’ai cru que c’était son frère) et Jessie Usher (« c’est qui ça ? On s’en fout mettez un black et tout le monde comprendra que c’est le fils de Will Smith ») incarne les beaux gosses musclés qui se battent sans trop réfléchir; Bill Pullman reprend son rôle d’ancien président et offre le rasage le plus drôle de l’histoire du cinéma après CharlotWilliam Fichtner prend du galon quand Viviva A. Fox décède bêtement; et enfin Charlotte Gainsbourg n’a rien à faire là, un peu comme dans Ils sont partout. Notre Jeff international est fidèle à lui-même, c’est-à-dire brillant dans ses cinq ou six répliques percutantes.

 

Avec tous ses effets spéciaux et son patriotisme dégoulinant, ce film vous offrira une belle tranche de rigolade: en effet je n’étais pas le seul à m’esclaffer devant certaines scènes. Pour une fois !

PS: cette affiche est un pur mensonge, puisque la dernière image du film est la tour Eiffel intacte vue par des bédouins (c’est bien connu, on voit la tour Eiffel depuis les hauteurs du Maroc).

Independence-Day-Resurgence-France-poster



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s