Alice de l’autre côté du miroir

En 2010 Tim Burton tombe dans une spirale infernale de films qui ne lui ressemblent plus, dont il n’est toujours pas sorti (le fera-t-il avec Miss Peregrine et les enfants perdus ?). Il n’est ici que producteur, laissant la réalisation à James Bobin (inconnu, si ce n’est pour Da Ali G show, ce qui explique la présence de Baron Cohen au générique).

Bien que sentant le sequel bâclé, la promesse d’un monde enchanteur avec des graphismes soignés m’a tenté. Et j’ai bien fait. Malgré une salle ridiculement petite (en deuxième semaine, ce n’est pas bon signe !), j’ai été transporté par ce retour au monde des merveilles.

L’histoire ne casse pas trois pattes à un canard, mais l’univers loufoque de Caroll est retranscrit à merveille et les bonnes idées foisonnent (l’océan du temps par exemple).

Si Mia Wasikowska m’énerve toujours autant et que Johnny Depp en fait toujours des caisses, on apprécie les présences (trop brèves) de Rhys Ifans et Andrew Scott (Moriarty !!) et surtout de Sacha Baron Cohen: son personnage, le temps, est graphiquement et narrativement le point fort de ce deuxième opus. Très bonne idée.

En prime, toujours un cast vocal avec ce que l’Angleterre a fait de mieux: Alan Rickman pour la chenille, Stephen Fry pour le chat et Michael Sheen pour le lapin blanc !

 

En bref un joli petit conte pour enfants pas bâclé pour un sou. Parfait pour la sortie de famille.

alice-through-the-looking-glass-poster-alice



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s