Warcraft: Le Commencement

N’étant absolument pas fan des jeux-vidéos éponymes, et présageant bien la bouse en puissance, mes attentes étaient on ne peut plus basses. Et pourtant, j’ai pris bien cher comme disent les jeunes. C’est « Le Commencement » d’une saga qui me paraît déjà trop longue.

Dans une salle où le beau sexe était pour ainsi dire absent, j’ai découvert médusé: un Travis Fimmel dépassé par les évènements qui recrache son interprétation dans Vikings (excellente au demeurant, celle-là); un Ben Foster qui poursuit le chemin de perdition entamé avec The Program, ce que je ne peux que regretter; et enfin un Dominic Cooper extrêmement mauvais mais à qui au moins on ne pourra pas reprocher, juste après Dracula Untold et Need for Speed, de ne pas être cohérent dans ses choix de films.

Seul point positif, le soin apporté au design graphique des orcs et notamment des expressions faciales du héros Durotan.

 

Entre les combats de magiciens à grand renforts de volutes de couleur plein l’écran et les dialogues sur-kitsch sur l’amour ou la vie, ce film est un échec. Espérons que les fans de la franchise seront assez objectifs pour le reconnaître et indirectement mettre fin au massacre, ou que dans le second opus les 160 millions de dollars de budget seront légèrement redirigés vers les auteurs.

La première option emporte ma faveur.

destiny-warcraft-movie-poster-675



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s