Braqueurs

Un petit film qui ne paie pas de mine, mais un réalisateur remarqué (l’excellent L’affaire SK1 notamment) et de très bonnes critiques ont su me convaincre. Et puis une heure vingt, c’est un bien maigre sacrifice.

 

Les critiques n’avaient pas menti: du début à la fin, Julien Leclercq nous offre une heure vingt d’action pure. Les poursuites et les fusillades sont ultra réalistes, et les braquages vous tiennent en haleine. La présence de Jérôme Pierrat comme consultant n’y est peut-être pas pour rien.

Tout ça ne fonctionnerait pas sans un casting aux petits oignons, où Sami Bouajila (décidément de mieux en mieux, sa « gueule » est ici parfaitement exploitée) est en tête de ce que la jeune garde du Cinéma français a de mieux: Guillaume Gouix (Attila Marcel, La French), que j’adore, est toujours aussi impeccable; David Saracino, inconnu ou presque, est peu présent à l’écran mais le crève sans prétention; enfin on apprécie également la présence de Alice de Lencquesaing (Bodybuilder notamment, mais aussi Chocolat) ou Youssef Hajdi. N’attendez pas de moi que je parle du petit rôle du rappeur Kaaris…

 

Un bon film de voyous à la française, réaliste et ne glorifiant pas les racailles. On adore.

161970.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s