La chute de Londres

Il y a des jours comme ça où l’on a envie d’une seule chose: un gros nanar à 60 millions de dollars, avec plein de sang et de bagnoles qui explosent. J’ai été servi.

Mis à part quelques scènes pathétiques qui servent manifestement à meubler (notamment la « présentation », ultra cliché a fortiori, des différents chefs d’état), cette suite de La chute de la maison blanche est un bon blockbuster bien efficace. On a de la grosse punchline de type « Fuck me? No, fuck you ! », une avalanche quasi indécente de pognon à l’écran (surtout la scène des actes terroristes à Londres), pour au final un nanar complètement assumé et on adore ça.

Gerard Butler reprend du service pour protéger son président Aaron Eckhart, quand Morgan Freeman est devenu vice-président des États-Unis (il n’a que de brèves apparitions).

 

Tout est dit: un film à voir entre potes pour bien se marrer, avant d’aller débriefer autour d’une bière !

3_1_4_chute-londres-affiche-americaine



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s